Fédération québecoise du cancer

Une mobilisation collaborative pour de l’accessibilité à l’endermothérapie

25 janvier 2024

À travers son engagement à multiplier la portée de ses mesures et de son impact tant pour les patients que pour le réseau de la santé, la Fondation québécoise du cancer est heureuse de se joindre à la Fondation Hôpital Pierre-Boucher et à l’organisme Se reconstruire – Centre de santé du sein afin d’offrir des traitements d’endermothérapie à moindre coût.

Partenaires endermotherapie 2024
De gauche à droite : Fannie Allard, directrice générale de la Fondation Hôpital Pierre-Boucher, Dre Cathie Guimond et Michelle Ste-Marie, respectivement fondatrice et directrice administrative de Se reconstruire – Centre de santé du sein ainsi que Marco Décelles, directeur général de la Fondation québécoise du cancer

« Avec son expertise de dépistage du cancer du sein, l’Hôpital Pierre-Boucher traite un grand nombre de patientes et nous croyons qu’il est important de les accompagner au-delà des traitements en oncologie afin d’améliorer leur bien-être. C’est donc avec une grande fierté que nous nous associons avec la Fondation québécoise du cancer et le Centre Se reconstruire pour permettre à ces patientes d’avoir accès, à peu de frais, à l’endermothérapie », déclare Fannie Allard, directrice générale de la Fondation Hôpital Pierre-Boucher. Soulignons que cet hôpital est le premier à participer à une telle initiative en thérapie complémentaire.

L’endermothérapie permet l’assouplissement des muscles, la diminution de l’inflammation et l’accélération de la cicatrisation par des mouvements créés en profondeur dans les tissus. Cela a pour but de dynamiser les échanges sanguins et lymphatiques. Un premier groupe de 64 personnes aura l’opportunité de bénéficier de trois séances d’endermothérapie, le tout accessible à un coût symbolique de 25 $ par séance. Pour y être admissibles, les personnes intéressées doivent être atteintes d’un cancer du sein, être patientes de l’Hôpital Pierre-Boucher et être sous le seuil de faible revenu.

Grâce à la détermination de Dre Cathie Guimond, fondatrice de l’organisme Se reconstruire – Centre de santé du sein et survivante du cancer du sein, qui a su démontrer la pertinence de ce traitement, le Centre poursuit sa vision d’accessibilité aux soins thérapeutiques. Il s’agit d’une grande fierté pour l’organisme d’avoir su allumer l’étincelle de ces partenaires. Michelle Ste-Marie, directrice administrative du Centre, ajoute qu’elle « souhaite que cette collaboration inspire d’autres fondations à se joindre à cette initiative innovatrice. »

Quant à Marco Décelles, directeur général de la Fondation québécoise du cancer, il souligne l’importance « de soutenir et d’accompagner les personnes touchées par un cancer, et ce, à chaque étape de la maladie. Avec ce nouveau partenariat, nous offrons un traitement complémentaire aux soins intrahospitaliers qui favorise la reconstruction de l’estime de soi et le retour à une vie active pour ceux et celles ayant surmonté l’épreuve d’un cancer du sein. »

Pour plus d’information et pour vous inscrire, communiquez avec Se reconstruire – Centre de santé du sein au 438 527-7346.

#toutesles8minutes popup

Le cancer est l’épidémie d’aujourd’hui.

Il est temps pour le gouvernement d’agir. C’est urgent.