Fédération québecoise du cancer
Inflammation de la bouche et de la gorge (stomatite/mucite)

Inflammation de la bouche et de la gorge (stomatite/mucite)

Table des matières

Inflammation de la bouche et de la gorge (stomatite/mucite)

Les muqueuses de la bouche et de la gorge sont des tissus très sensibles. Par le fait même, elles sont plus touchées par certains traitements.

Conseils utiles

  • Manger comme d’habitude, mais modifier la texture des aliments pour ne pas irriter la bouche et la gorge.
  • Faire cuire les aliments plus longtemps qu’à l’habitude.
  • Ajouter du bouillon, l’eau de cuisson des légumes, des soupes au lait ou des soupes claires aux aliments déjà cuits.
  • Utiliser les purées pour bébés pour remplacer les purées maison si l’on n’est pas en mesure de cuisiner.
  • Placer ces aliments au congélateur environ cinq minutes avant de les consommer; leur goût sera encore plus agréable.
  • Mélanger les viandes en purée dans les soupes, les potages, les crèmes et les purées de légumes.
  • Moudre les noix et les graines en fine poudre et les mélanger au yogourt, à la crème glacée et à la compote de fruits.
  • Éviter :​
    • Les épices fortes et piquantes, comme le cari, le chili, le piment fort, etc. Privilégier les assaisonnements doux, comme les fines herbes et la poudre d’oignon;
    • Les aliments vinaigrés ou acides (citron, orange, etc.);
    • Les aliments très salés ou durs (crudités, pain grillé, noix, etc.);
    • Les aliments brûlants (laisser tiédir);
    • Le tabac et les boissons alcoolisées.
  • Passer le repas au mélangeur : lorsque les douleurs à la bouche ou à la gorge rendent difficile ou impossible une alimentation solide, les aliments passés au mélangeur représentent la solution idéale. En modifiant ainsi la texture des aliments, il sera possible d’adopter le menu familial en tout temps, et même d’essayer de nouvelles recettes. Voici quelques astuces pour un meilleur mélange :
    • S’assurer que la viande est bien cuite avant de la mettre dans le mélangeur;
    • Couper les aliments cuits et le pain en cubes;
    • Faire fondre le beurre et la margarine avant de les ajouter pour qu’ils se mélangent mieux aux autres aliments;
    • Ajouter suffisamment de liquide pour obtenir la consistance voulue. Une partie de liquide pour une partie de solide donne habituellement une consistance normale;
    • Assaisonner moins les recettes, car le goût est plus accentué dans un repas liquide que dans un repas solide.

Stomatite : définition

Inflammation et processus potentiellement ulcéreux, inconfortable et douloureux qui affectent en premier lieu la membrane de la muqueuse buccale, le voile du palais, la partie antérieure de la langue et le plancher de la bouche, et qui peut s’accompagner d’une infection. Les symptômes qui y sont associés peuvent nuire à la mastication, à la déglutition et à la parole. La radiothérapie à la région de la tête et du cou (cancers de la sphère ORL) et certaines chimiothérapies sont les causes les plus fréquentes des stomatites.

Signes et symptômes

  • Rougeur et gonflement à la commissure (point de jonction) de la muqueuse de la bouche et des lèvres.
  • Sensation de sécheresse, brûlure et douleurs dans la bouche.
  • Apparition de taches blanches sur la langue et la membrane muqueuse, accompagnées d’un goût métallique dans la bouche; ces tâches s’arrachent facilement et couvrent une surface rouge et ulcérée.
  • Éruption, surtout sur les lèvres, de vésicules (boursouflures) douloureuses et irritantes, qui causent une démangeaison et contiennent du pus (herpès simplex).

Conseils utiles

  • Prendre une collation riche en protéines après la séance de traitement.
  • Privilégier une alimentation molle et nutritive.
  • Commencer le repas en lubrifiant la bouche avec une cuillerée à soupe de crème ou d’huile.
  • Prendre de petites gorgées d’eau entre chaque bouchée afin d’humidifier la bouche.
  • Limiter le contact des liquides avec la bouche irritée en utilisant une paille.
  • Consommer des aliments ou des liquides glacés pour aider à soulager les symptômes d’irritation.
  • Se reposer, en position assise, dans une pièce calme (éviter de s’étendre au moins deux heures après avoir mangé).
  • Examiner la bouche tous les jours, matin et soir, et noter tout changement dans l’aspect et la texture de la cavité buccale, des lèvres, des gencives, des dents, de la salive et de la langue.
  • Surveiller toute modification du goût dans la bouche et des perceptions gustatives.
  • Boire de l’eau glacée ou sucer des cubes de glace pendant 30 minutes lors d’un traitement de chimiothérapie.
  • Veiller à l’hygiène buccale :
    • Nettoyer la bouche moins de 30 minutes après avoir mangé et répéter toutes les 4 heures;
    • Éviter les dentifrices et les gargarismes vendus sur le marché ainsi que les antiseptiques à base de glycérine et de citron, car ils contiennent des produits qui irritent et assèchent la muqueuse buccale;
    • Remplacer le dentifrice et le gargarisme habituel par une solution constituée d’eau, de sel et de bicarbonate de soude :
  • Recette : mélanger une cuillerée à thé de sel et une cuillerée à thé de bicarbonate de soude à un litre d’eau bouillie. Cette solution doit être préparée quotidiennement et gardée à la température ambiante;
  • Gargariser pendant au moins 30 secondes avec 15 ml de cette solution, recracher et répéter 4 fois par jour et plus souvent au besoin;
  • Nettoyer les dents avec une brosse douce ou une mini brosse en mousse au moins deux fois par jour et utiliser la soie dentaire une fois par jour selon la tolérance (ne pas utiliser la soie dentaire ou un cure-dents s’il y a saignement des gencives);
  • Apporter un soin aussi fréquent aux prothèses dentaires; si la bouche est très douloureuse, ne les porter que pour manger;
  • Hydrater les lèvres avec une crème ou un onguent pour les lèvres;
  • Boire de deux à trois litres de liquides par jour, à moins d’une indication contraire de l’équipe médicale.
  • Éviter l’alcool, le tabac et les aliments qui peuvent irriter la muqueuse buccale par leur acidité, leur assaisonnement ou leur texture.

Les stomatites peuvent être très douloureuses et inconfortables. Il est conseillé de contacter l’équipe d’oncologie lorsque les situations suivantes se présentent :

  • Présence d’ulcérations douloureuses ou saignantes (quatre ou plus);
  • Douleur non soulagée;
  • Perte de poids importante depuis une ou deux semaines;
  • Incapacité de boire ou de manger;
  • Difficulté à respirer.

Trouble salivaire (xérostomie)

Certains traitements qui agissent sur les glandes salivaires peuvent diminuer la production de salive. Ils peuvent aussi rendre la salive épaisse et collante. Cela cause de l’inconfort, influence l’apport en aliments et augmente les risques de caries. Ce problème est fréquent chez les personnes qui reçoivent de la radiothérapie à la tête et au cou (sphère ORL). Afin de contrer ou d’atténuer ces effets, une hygiène buccale et dentaire rigoureuse est de mise.

Conseils utiles

  • Boire de deux à trois litres de liquides par jour, à moins d’une indication contraire de l’équipe médicale.
  • Consommer des sucettes glacées, de l’eau (glace concassée) ou des jus de fruits non sucrés.
  • Consommer des bonbons acidulés ou des gommes à mâcher sans sucre conçus pour stimuler la salivation et vendus en pharmacie.
  • Prendre de la sauce et du bouillon pour avaler la viande plus facilement.
  • Éviter les boissons et les aliments qui augmentent la sensation de soif : café, chocolat noir, sel, épices, alcool, sauces et plats trop salés.
  • Utiliser un substitut de salive en vaporisateur ou en gel au besoin (en vente dans les pharmacies).
  • Prévenir les ulcères et la carie dentaire en maintenant une bonne hygiène buccale et dentaire.
  • Hydrater les lèvres avec une crème ou un onguent pour les lèvres.
  • Prendre soin de bien rincer la bouche le matin, car la salive qui s’est accumulée pendant la nuit peut donner des nausées.
  • Utiliser un rince-bouche doux composé de la solution suivante : mélanger une cuillerée à thé de sel et une cuillerée à thé de bicarbonate de soude à un litre d’eau. Répéter plusieurs fois par jour, et continuer à l’utiliser en complément au rince-bouche prescrit par l’oncologue, s’il y a lieu.
  • Brosser les dents après chaque repas.
  • Boire des boissons à la limette ou au citron très peu sucrées ou sans sucre ou ajouter du jus de citron dans les verres d’eau.

Cancer de la prostate

Dépistage - Cancer du sein

Cancer du testicule

Cancer du poumon

Cancer de la peau

Cancer colorectal

#toutesles8minutes popup

Le cancer est l’épidémie d’aujourd’hui.

Il est temps pour le gouvernement d’agir. C’est urgent.