Fédération québecoise du cancer
Effets secondaires - Reproduction et fertilité

Effets secondaires – Reproduction et fertilité

Table des matières

Reproduction et fertilité

En règle générale, la chimiothérapie perturbe les fonctions reproductrices de l’homme et de la femme.

Chez la femme, on remarquera une irrégularité du cycle menstruel et même une interruption des menstruations ou l’apparition de bouffées de chaleur, surtout à l’approche de la ménopause. Cependant, une grossesse est toujours possible. Il est donc fortement recommandé d’utiliser un moyen de contraception, les effets de la chimiothérapie sur le développement du fœtus étant nocifs.

Les femmes en âge de procréer devraient discuter avec un membre de l’équipe médicale du choix de la méthode contraceptive durant le traitement, de planification familiale future et de leurs projets concernant la famille. Dans la plupart des cas, une fois la chimiothérapie terminée, le cycle menstruel redeviendra comme avant, et une grossesse normale pourra être envisagée, selon l’avis du médecin.

Chez l’homme, on a observé une baisse du nombre et une viabilité amoindrie des spermatozoïdes. Cette diminution de la fécondité n’entrave aucunement l’érection et l’activité sexuelle. Certains traitements de chimiothérapie peuvent compromettre d’une façon permanente la fécondité.

Ainsi, la chimiothérapie peut avoir des répercussions sur la fécondité de la femme et de l’homme, mais elle ne compromet pas la capacité d’avoir des relations sexuelles. Par contre, il est possible que l’anxiété face à la maladie, la fatigue et une sensation diminuée de bien-être entraînent temporairement une baisse du désir sexuel.

Cancer de la prostate

Dépistage - Cancer du sein

Cancer du testicule

Cancer du poumon

Cancer de la peau

Cancer colorectal

#toutesles8minutes popup

Le cancer est l’épidémie d’aujourd’hui.

Il est temps pour le gouvernement d’agir. C’est urgent.