Fédération québecoise du cancer

L’histoire de Lucie Gaudreault : aider en voyageant

« Nous avions tous ce même désir de donner et de voyager. »

Maman et grand-maman d’une belle grande famille, je suis une femme de cœur qui s’émerveille de tout et de rien. J’adore les gens, la nature et les voyages. C’est en feuilletant la revue de la FADOQ que j’ai découvert la Fondation québécoise du cancer. Une publicité pour Voyage ta vie a tout de suite attiré mon attention. Maintenant mes enfants devenus grands, c’était ma chance de réaliser un vieux rêve et de voyager.

Cheminer le long des sanctuaires

J’ai fait mon premier Voyage ta vie en 2019, alors que ma fille aînée subissait sa deuxième opération pour un cancer du cerveau. À un moment où j’avais besoin de foi dans ma vie, j’ai pris la route du Chemin des Sanctuaires avec un groupe de marcheurs passionnés. Nous avions tous ce même désir d’aider, de donner et de voyager. Lors du périple, une des participantes avait l’habitude de ramasser les cailloux en forme de cœur qu’elle trouvait sur sa route. Une petite dose d’amour qui nous faisait tous du bien. On a été traité aux petits oignons durant tout le voyage. Un jour, on a même reçu un massage des pieds après avoir marché une trentaine de kilomètres. Un pur bonheur! Mais ma plus belle surprise restera toujours celle de ma fille qui est venue me rejoindre à la fin du voyage.

Poursuivre aux Îles

J’ai tellement aimé mon premier voyage que j’ai répété l’expérience en 2022, cette fois-ci aux Îles-de-la-Madeleine. Nous avons été vraiment bien encadrés par nos gentilles et attentionnées accompagnatrices. Ce fut un voyage sous le thème de l’amour et de l’acception. Il m’a permis de faire face à certaines peurs, de rire et de rencontrer des gens formidables. Voyageant seule, j’ai eu la chance d’être jumelée avec une dame extraordinaire. Nous avons eu beaucoup de plaisir ensemble et nous nous parlons toujours d’ailleurs.

S’envoler vers l’Italie

En 2023, j’ai mis mes pieds à contribution une fois de plus pour la cause en participant au Défi des Cinque Terre. Relever des défis, c’est ce qui me fait avancer. J’ai besoin de me dépasser et de sortir de ma zone de confort. Je souhaite également célébrer la vie en rendant hommage au courage des gens qui sont touchés par un cancer. En particulier à ma grande fille, si résiliente et courageuse, que nous avons récemment perdue à la suite d’un cancer. Il est difficile de voir partir ceux qu’on aime, mais aujourd’hui, grâce à elle, je suis plus forte et je me dis quotidiennement : endors-toi avec un rêve et réveille-toi avec un objectif!

Pour en savoir plus

D’autres témoignages intéressants

Serge D. : témoignage

L’histoire de Serge D. : pallier au fardeau financier du cancer

« Je suis conscient que le PAVQ ne peut pas résoudre tous mes problèmes financiers, mais il représente un soutien précieux. »
Bénéficiaire livre bibliothèque

L'histoire d'Annie L. : briser l'isolement

« L'art-thérapie m’a profondément aidée à libérer toutes ces émotions et ces angoisses qui m’habitaient quotidiennement. Aussi, au travers des lectures proposées par les documentalistes, j’ai pu lire les histoires d’autres personnes touchées, ce qui m’a beaucoup rassurée. »
Roxanne S. : témoignage de 3 cancers

L’histoire de Roxane S. : 3 diagnostics à 31 ans

« Plusieurs frustrations ou sentiments négatifs que je pouvais ressentir étaient tout à fait normaux. Cela m’a beaucoup aidé dans mon processus d’acceptation. »
Photo_Marie_Pierre_Damours

L'histoire de Marie-Pierre D’Amours : offrir son 56e anniversaire en cadeau

« Les services offerts par La Fondation québécoise du cancer sont un joyau encore trop peu connu. Pour moi, il y a une différence notable entre ma vie “avant la Fondation” et ma vie “après la Fondation”. »
temoignage_SLavoie

L’histoire de Stephan Lavoie : des services impeccables près des lieux de traitements

« Le contact humain que j’ai reçu à la Fondation, je ne l’ai trouvé nulle part ailleurs. »
Art-thérapie : témoignage de Linda

L’histoire de Linda D. : l’art-thérapie comme personne atteinte mais surtout, comme proche

« C’est un moment à moi que je m’accorde chaque semaine afin de me changer les idées, de m’évader du quotidien qui peut parfois être difficile à supporter. »