Rechercher
Rechercher
Close this search box.
Fédération québecoise du cancer

L’histoire de Jean-Luc R. : une traversée du désert semblable au cancer

« Il y avait un soutien incroyable, de l’entraide et de l’empathie de la part de tous les participants. »

Il y a une vingtaine d’années, Guylaine, ma conjointe de l’époque, est décédée d’un virulent cancer du cerveau. Environ dix ans plus tard, ma conjointe Sophie, alors âgée de 45 ans, a reçu un diagnostic de cancer du sein. Elle est maintenant en rémission.

Ces deux épreuves ont été rudes. Personne n’est vraiment préparé à faire face à un cancer et on se sent très seul par moments. J’aime bien comparer cela à une traversée du désert. C’est une allégorie qui me rejoint particulièrement et c’est encore plus vrai maintenant que j’ai réellement traversé le désert.

Il va sans dire que je suis un passionné de voyages. Au moment de livrer ce témoignage, j’arrive tout juste de l’Égypte et je quitterai sous peu pour la Suisse. Il y a quelques années, c’est une publicité sur les réseaux sociaux qui a attiré mon attention et qui m’a fait découvrir les voyages caritatifs de la Fondation québécoise du cancer. J’ai fait mon premier Voyage ta vie au Maroc, à l’automne 2022, et un deuxième en Italie, à l’automne 2023. J’ai beaucoup aimé mes expériences et je contemple déjà mon prochain voyage avec la Fondation.

Défi marocain et cancer

Mon voyage au Maroc m’a particulièrement touché. Il y avait une vague de chaleur cet été-là et la température était cuisante. Chaque matin on répétait le même rituel. On se levait, on marchait toute la journée, on se couchait, puis on recommençait le lendemain. Bien qu’on ait été entouré d’un décor idyllique, pendant plus d’une semaine, ce fut un défi de chaque instant. Un peu comme pour les personnes touchées par un cancer. J’ai l’impression d’avoir vécu, à petite échelle, ce que les gens atteints d’un cancer vivent au quotidien. Par chance, je n’étais pas seul lors de cette traversée dans le désert du Sahara. Il y avait un soutien incroyable, de l’entraide et de l’empathie de la part de tous les participants. À la fin du voyage, nous étions tous très émotifs et fiers de nous être surpassés pour relever ce défi. Ce fut un moment grisant, plein de partage et de solidarité. Je crois d’ailleurs que c’est ce dont les personnes touchées par un cancer ont besoin; être accompagnées et soutenues. Et c’est ce que la Fondation offre.

Des services à connaître

Je ne connaissais pas la Fondation québécoise du cancer lorsque j’ai accompagné mes proches dans cette terrible maladie à l’époque, mais si une telle situation se représentait, je n’hésiterais pas à faire appel à leurs programmes et services. À tous ceux qui font cette traversée actuellement ou qui la feront malheureusement un jour, je vous lève mon chapeau et je suis honoré de marcher en votre nom à chaque voyage que je fais avec la Fondation.

D’autres témoignages intéressants

MartineFiloni750-480

L’histoire de Martine Filoni : les bienfaits des ateliers

« Cet hiver, avec grand bonheur j’ai pu assister à certains ateliers offerts par la Fondation québécoise du cancer (FQC), comme le Qi gong, le yoga, la santé par le rire et les ateliers de visualisation. »
Senior couple spending time outside at seashore together

L’histoire de Suzan C. : la pression des frais médicaux

Il y a la douleur du cancer, mais aussi la pression des frais médicaux.
Jocelyne_Cliche

L'histoire de Jocelyne Cliche : retour à la vie active

« Aussitôt après avoir reçu mon diagnostic, je demandais déjà à l’équipe soignante : “Je retourne travailler quand?” »
Témoignage de Nadine B., travailleuse sociale, aux sujet du PAVQ

L’histoire de Nadine B. : une solution pour le mieux-être financier des patients

« Le PAVQ vient combler des besoins de base. Il soulage ainsi, mentalement et financièrement, ces personnes en situation de grande vulnérabilité. »
Serge D. : témoignage

L’histoire de Serge D. : pallier au fardeau financier du cancer

« Je suis conscient que le PAVQ ne peut pas résoudre tous mes problèmes financiers, mais il représente un soutien précieux. »
Bénéficiaire livre bibliothèque

L'histoire d'Annie L. : briser l'isolement

« L'art-thérapie m’a profondément aidée à libérer toutes ces émotions et ces angoisses qui m’habitaient quotidiennement. Aussi, au travers des lectures proposées par les documentalistes, j’ai pu lire les histoires d’autres personnes touchées, ce qui m’a beaucoup rassurée. »