Fédération québecoise du cancer
Hormonothérapie

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est un traitement qui vise à changer la quantité d’hormones dans le corps.
Table des matières

 Pour toute question :

Qu’est-ce que l’hormonothérapie ?

Les hormones sont des substances chimiques qui agissent sur le développement de nos cellules. Elles sont produites par des glandes ou des organes en fonction des besoins physiologiques du corps. Par exemple, les ovaires produisent l’hormone appelée œstrogène, les testicules sécrètent la testostérone et le pancréas produit l’insuline. En changeant la quantité de certaines hormones, on peut influencer le développement des cellules saines ou cancéreuses. Selon le type de cancer, l’objectif visé sera soit de :

  • Réduire la quantité d’hormones ou les empêcher de jouer leur rôle (on parle alors de traitement antihormonal);
  • Fournir des hormones manquantes parce qu’un organe fonctionne mal ou qu’il a été enlevé par chirurgie (on parle alors d’une hormonothérapie de substitution).

Les hormones produites par le corps sont dites naturelles. Les hormones ou les autres médicaments utilisés pour les traitements d’hormonothérapie sont souvent fabriqués en laboratoire : c’est ce qu’on appelle les hormones de synthèse.

Comment agit l’hormonothérapie ?

hormonothérapie-2-FQC

Pour modifier la quantité d’hormones, différentes options sont possibles:

  • Enlever la glande ou l’organe qui sécrète l’hormone;
  • Traiter la glande ou l’organe par radiothérapie pour détruire les cellules qui sécrètent les hormones;
  • Donner des hormones ou des médicaments qui agissent sur l’activité hormonale, qui stoppent la production de l’hormone ou qui la remplacent (médicaments hormonaux ou anti hormonaux). 

Si une hormonothérapie est proposée, l’oncologue tiendra compte de l’état de santé général et donnera, avec le soutien de l’équipe de soins, les informations relatives au traitement.

Il est important de se rappeler que chaque personne est différente et que chaque cancer est différent. Le type de médicament, la dose prescrite, son association à un second médicament et la durée du traitement sont adaptés à chaque situation.

L’hormonothérapie est souvent associée à d’autres traitements comme la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie. Elle est utilisée pour traiter plusieurs types de cancer. Les plus fréquents sont le cancer du sein et le cancer de la prostate.

Le développement du cancer du sein est souvent influencé par certaines hormones présentes dans le corps comme l’œstrogène et la progestérone.

En savoir plus

Les cellules cancéreuses du cancer de la prostate sont hormonodépendantes.

En savoir plus

Découvrez les types d’hormonothérapie disponibles pour les cancers autres que de la prostate ou du sein.

En savoir plus

Effets secondaires

En prescrivant une hormonothérapie, l’oncologue a des objectifs précis et s’attend à obtenir des effets bénéfiques pour la santé oncologique. Ce traitement causera possiblement des effets secondaires qu’il est nécessaire de connaître. Ces effets varient d’une personne à l’autre, selon le médicament administré et en fonction de l’hormone visée par le traitement.

Au moment de débuter une hormonothérapie, il est recommandé de discuter avec le pharmacien communautaire qui aidera à identifier les effets secondaires les plus courants, et pourra proposer des moyens simples pour les atténuer.

Il est important aussi de savoir que les effets indésirables ressentis au début de l’hormonothérapie s’atténuent fréquemment avec le temps et affectent moins la qualité de vie. Pour cette raison, souvent l’oncologue voudra attendre quelques semaines avant de modifier une hormonothérapie générant des effets secondaires nombreux ou d’intensité modérée. Il proposera plutôt des alternatives pour les atténuer d’ici à ce que les effets s’atténuent naturellement. En revanche, un changement de médication sera envisagé si les effets secondaires ne diminuent pas avec le temps et affectent considérablement la qualité de vie.Pour plus d’information, consultez notre rubrique sur la gestion des effets secondaires associés à l’hormonothérapie.

Au besoin, pour toute inquiétude face aux effets secondaires, il est recommandé d’en discuter avec le pharmacien communautaire, d’en informer l’équipe de soins ou de contacter l’infirmière pivot en oncologie (s’il y a lieu) ou les infirmières de la Ligne Info-cancer au 1 800 363-0063.

Sources

Sources – autres thérapies hormonales utilisées en oncologie

Traitements contre le cancer

effets-secondaires-1-FQC

Gestion des effets secondaires

Gérer les effets secondaires du cancer et des traitements Paragraph: Les traitements contre le cancer occasionnent souvent des effets secondaires, qui se manifestent sous forme de symptômes, de malaises ou d’inconforts physiques, et même d’inconforts psychologiques.
chirurgie-onco-1-FQC

Chirurgie oncologique

La chirurgie oncologique est la branche de la chirurgie qui porte sur l’étude du diagnostic et du traitement du cancer. C'est la forme la plus ancienne de traitement du cancer.
précautions-cancer-1-FQC

Précautions à prendre quand on a un cancer

Bien que les traitements contre le cancer soient essentiels pour permettre au patient de traverser ce défi de santé, ils entraînent malheureusement un affaiblissement du système immunitaire.
immunothérapie-1-FQC

Immunothérapie

L’immunothérapie est un traitement qui consiste à aider le système immunitaire à combattre le cancer. Ce n’est pas un traitement qui s’attaque directement aux cellules cancéreuses. Il s’agit plutôt d’aider d’autres cellules du corps, appelées cellules immunitaires, à reconnaître et à détruire les cellules cancéreuses.
chimiothérapie-1-FQC

Chimiothérapie

La chimiothérapie constitue un traitement systémique, c’est-à-dire qu’elle peut atteindre toutes les parties du corps et détruire les cellules cancéreuses, même microscopiques, partout où elles se trouvent.
radiothérapie-1-FQC

Radiothérapie

La radiothérapie est l’utilisation de rayons X, de rayons gamma, d’électrons et d’autres formes de radiations de haute énergie. Le traitement, totalement indolore, ne dure pas longtemps, soit d’une à cinq minutes. En fait, l’attente et les préparatifs prennent souvent plus de temps que le traitement lui-même, soit environ 10 à 15 minutes.
#toutesles8minutes popup

Le cancer est l’épidémie d’aujourd’hui.

Il est temps pour le gouvernement d’agir. C’est urgent.