Fédération québecoise du cancer

L’histoire de Marie-Paule Royer : soigner le cœur et l’âme

« Oui, il y a la science. Les chirurgies, la radio, la chimio… le corps à traiter. Mais il faut aussi soigner le cœur et l’âme. »

À la blague, je dis parfois que c’est comme ça que j’imagine la première classe en avion. Je suis assise sur mon grand fauteuil pendant qu’on me masse la nuque, les épaules, les mains. Une bulle apaisante se crée autour de moi, me faisant oublier un instant le bruit ambiant.

Sauf que je ne suis pas dans un avion, mais en traitement de chimiothérapie. Je suis branchée à un soluté. Et j’ai cinq heures de traitement devant moi.

Cinq heures, c’est long… Inutile de vous dire que les services de massothérapie sur fauteuil offerts par la Fondation québécoise du cancer sont alors les bienvenus, comme des petites escales ressourçantes dans une journée demandante.

Ces thérapeutes sont spécialement formées en oncologie, 400 heures à ce qu’il paraît, et ça, c’est rassurant. Car chaque cancer a ses particularités. Et au-delà de la maladie, chaque personne vient avec sa propre histoire. Il faut avoir toute une expertise pour réussir à créer ce moment d’intimité des plus bénéfiques sur un étage d’oncologie.

Les massothérapeutes de la Fondation nous font sentir comme des personnes, et non comme des malades. Elles réussissent à nous mettre en confiance, avant même de commencer. Le premier massage que nous recevons, c’est leur sourire.

Oui, il y a la science. Les chirurgies, la radio, la chimio… le corps à traiter. Mais il faut aussi soigner le cœur et l’âme.

Et c’est ce que fait la Fondation québécoise du cancer en nous offrant des moments empreints de douceur.

Pour en savoir plus

D’autres témoignages intéressants

Roxanne S. : témoignage de 3 cancers

L’histoire de Roxane S. : 3 diagnostics à 31 ans

« Plusieurs frustrations ou sentiments négatifs que je pouvais ressentir étaient tout à fait normaux. Cela m’a beaucoup aidé dans mon processus d’acceptation. »
Bénéficiaire livre bibliothèque

L'histoire d'Annie L. : briser l'isolement

« L'art-thérapie m’a profondément aidée à libérer toutes ces émotions et ces angoisses qui m’habitaient quotidiennement. Aussi, au travers des lectures proposées par les documentalistes, j’ai pu lire les histoires d’autres personnes touchées, ce qui m’a beaucoup rassurée. »
Serge D. : témoignage

L’histoire de Serge D. : pallier à la précarité découlant d'un cancer

« Je suis conscient que le PAVQ ne peut pas résoudre tous mes problèmes financiers, mais il représente un soutien précieux. »
Photo_Marie_Pierre_Damours

L'histoire de Marie-Pierre D’Amours : offrir son 56e anniversaire en cadeau

« Les services offerts par La Fondation québécoise du cancer sont un joyau encore trop peu connu. Pour moi, il y a une différence notable entre ma vie “avant la Fondation” et ma vie “après la Fondation”. »
temoignage_SLavoie

L’histoire de Stephan Lavoie : des services impeccables près des lieux de traitements

« Le contact humain que j’ai reçu à la Fondation, je ne l’ai trouvé nulle part ailleurs. »
Temoignage_AGouin

L'histoire d'Andréanne Gouin : se sentir moins seule et développer de nouvelles amitiés

« J’ai pu laisser libre cours à mes émotions par l’art, mon moyen d’expression favori et, malgré l’épreuve, j’ai pu renouer avec ma propre créativité! »
#toutesles8minutes popup

Le cancer est l’épidémie d’aujourd’hui.

Il est temps pour le gouvernement d’agir. C’est urgent.