Fédération québecoise du cancer

L’histoire de Jocelyne Cliche : retour à la vie active

« Aussitôt après avoir reçu mon diagnostic, je demandais déjà à l’équipe soignante : “Je retourne travailler quand?” »

J’ai été diagnostiquée d’un cancer du sein en août 2019 et j’ai été opérée autour du 20 septembre de la même année.

L’idée de rester « inactive » ne m’enchantait pas… C’est ainsi que dès la fin de mes traitements, j’ai voulu me remettre en forme. J’essayais toute sorte de techniques, mais je n’y arrivais pas. J’avais mal partout. La douleur était intenable. Finalement, j’en ai parlé avec la psychologue de l’hôpital Charles-Le Moyne, qui m’a informée que la Fondation québécoise du cancer (FQC) offrait des services de kinésiologie. Sans plus tarder, mon oncologue m’a ainsi référé à Denis, qui est kinésiologue à la FQC.

Avant et après la Fondation

Avant, pour moi, monter 8 étages en courant avec ma grosse valise et en talons hauts, c’était normal. J’arrivais en haut et je n’étais même pas essoufflée. Après avoir été diagnostiquée d’un cancer, monter un étage, aller au sous-sol et revenir, c’était toute une histoire! J’en pleurais, j’étais tellement découragée… C’est grâce aux exercices enseignés par Denis qu’une grande partie de mes douleurs physiques ont enfin disparu. Je lui en suis sincèrement reconnaissante.

De l’acupuncture spécialisée pour le cancer

C’est Denis qui m’a appris que la Fondation offrait des services d’acupuncture. Les services sont donnés par des étudiants en fin d’études et ils sont tellement bien encadrés par leur professeur, j’ai trouvé ça extraordinaire! Les acupuncteurs de la FQC sont spécialisés pour traiter les personnes atteintes de cancer. L’acupuncture m’a beaucoup calmé, m’a enlevé mes douleurs musculaires et m’a permis de me rééquilibrer.

L’acupuncture et la kinésiologie ont été les deux services qui m’ont été le plus bénéfiques. Je considère qu’un va avec l’autre. L’acupuncture m’a permis de refaire circuler mon énergie un peu partout. Avant, j’avais carrément l’impression d’être coupée en deux. Denis, pour sa part, m’a aidé à renforcer mes muscles et à reprendre ma mise en forme.

Mon souhait

J’aimerais que les services de la Fondation québécoise du cancer soient davantage promus et mis de l’avant afin que les personnes atteintes de cancer puissent commencer plus rapidement à en bénéficier. Pour avoir eu la chance d’en profiter, je peux vous assurer que leurs services nous apportent un immense apport en termes d’aide physique et psychologique. Ça vaut la peine que tout le monde le sache! 

Si je devais décrire mon expérience avec la Fondation en trois mots, ce serait soutien, équilibre et bien-être.

Pour en savoir plus

D’autres témoignages intéressants

Roxanne S. : témoignage de 3 cancers

L’histoire de Roxane S. : 3 diagnostics à 31 ans

« Plusieurs frustrations ou sentiments négatifs que je pouvais ressentir étaient tout à fait normaux. Cela m’a beaucoup aidé dans mon processus d’acceptation. »
Bénéficiaire livre bibliothèque

L'histoire d'Annie L. : briser l'isolement

« L'art-thérapie m’a profondément aidée à libérer toutes ces émotions et ces angoisses qui m’habitaient quotidiennement. Aussi, au travers des lectures proposées par les documentalistes, j’ai pu lire les histoires d’autres personnes touchées, ce qui m’a beaucoup rassurée. »
Serge D. : témoignage

L’histoire de Serge D. : pallier à la précarité découlant d'un cancer

« Je suis conscient que le PAVQ ne peut pas résoudre tous mes problèmes financiers, mais il représente un soutien précieux. »
Photo_Marie_Pierre_Damours

L'histoire de Marie-Pierre D’Amours : offrir son 56e anniversaire en cadeau

« Les services offerts par La Fondation québécoise du cancer sont un joyau encore trop peu connu. Pour moi, il y a une différence notable entre ma vie “avant la Fondation” et ma vie “après la Fondation”. »
temoignage_SLavoie

L’histoire de Stephan Lavoie : des services impeccables près des lieux de traitements

« Le contact humain que j’ai reçu à la Fondation, je ne l’ai trouvé nulle part ailleurs. »
Temoignage_AGouin

L'histoire d'Andréanne Gouin : se sentir moins seule et développer de nouvelles amitiés

« J’ai pu laisser libre cours à mes émotions par l’art, mon moyen d’expression favori et, malgré l’épreuve, j’ai pu renouer avec ma propre créativité! »